100% Santé : quelles sont les nouveautés dans le domaine des soins auditifs ?

Mise en ligne le 29/03/2019 à 08:46
100% Santé : quelles sont les nouveautés dans le domaine des soins auditifs ?

La réforme du reste à charge zéro a instauré de nouvelles modalités concernant la prise en charge des appareils auditifs et a mis en avant la nécessité d’un dialogue accru entre les audioprothésistes et les ORL.

C’est pendant le congrès du Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf), qui s’est tenu les 22 et 23 mars, que les nouvelles règles de la prise en charge des prothèses auditives ont été annoncées. De plus, le 100% Santé implique l’adaptation des tests et des mesures auditives, entraînant de nouvelles obligations pour les audioprothésistes.

            De nouvelles règles à respecter

Désormais, les audioprothésistes devront suivre de nouvelles indications dans le cadre du dispositif 100% Santé. Ainsi, ils devront porter un badge d’identification, effectuer des bilans préalables (seuil tonal et d’inconfort, audiométrie vocale…), proposer obligatoirement une prothèse auditive de classe I, transmettre un compte rendu sous 7 jours au prescripteur et au médecin traitant, et faire des bilans réguliers, entre autres.

Si cette liste peut sembler interminable, il convient de noter que certain audioprothésistes appliquent d’ores et déjà ces règles. Le but de leur mise en place est d’optimiser la prise en charge des soins auditifs.

            Un dialogue renforcé entre professionnels

Parmi les différentes obligations ayant été annoncées lors du congrès, l’envoi du compte-rendu sous 7 jours au prescripteur témoigne de la nécessité de coordonner la prise en charge du patient aussi bien d’un point de vue diagnostique que thérapeutique.
Par ailleurs, le RAC 0 exige que la définition de la perte auditive soit davantage précise en ajoutant l’analyse de nouveaux seuils afin de déterminer plus rapidement les besoins du patient.