L’accompagnement des aînés permet de détecter plus facilement les troubles auditifs

Mise en ligne le 07/03/2019 à 08:37
L’accompagnement des aînés permet de détecter plus facilement les troubles auditifs

La perte de l’audition devient de plus en plus récurrente, notamment chez les personnes âgées. Pouvant entraîner un repli sur soi ou encore de l’insécurité, l’accompagnement de la part d’un professionnel, et plus précisément d’un infirmier, peut être déterminant.

            Un problème pouvant entraîner de sérieuses conséquences

Les troubles auditifs surviennent lorsqu’une personne, souvent âgée de 60 ans ou plus, n’entend peu ou pas les bruits de son entourage. Cette déficience est la plupart du temps due au vieillissement et peut créer des situations de handicap, aussi bien physique que psychologique ou social, chez les personnes qui en souffrent.

D’après une enquête menée par Ipsos, le taux de personnes âgées de 60 ans et plus souffrant de problèmes d’ouïe est de 40% alors que pour la tranche des plus de 80 ans, il s’élève à 50%. L’Organisation mondiale de la santé prévoit même que d’ici 2050 une personne sur dix souffrira de déficience de l’audition.

Les conséquences d’une perte auditive demeurent la source d’inquiétude principale. En effet, dans 90% des cas, les troubles de l’ouïe entraînent un repli sur soi, des sentiments d’insécurité et d’inconfort ou encore des changements d’humeur suite à la frustration de ne plus pouvoir réaliser des tâches quotidiennes avec facilité.

            L’accompagnement des infirmiers est essentiel

Bien que de nombreuses personnes souffrent de perte auditive, peu sont celles qui traitent le problème. Souvent, ces personnes ignorent même qu’elles ont des troubles d’audition. Dans le cas des personnes âgées, l’accompagnement d’un infirmier est indispensable afin de déchiffrer les signaux.

Tout infirmier se doit d’évaluer les besoins de son patient, qu’il exerce en hôpital ou à domicile. Cela lui permet d’établir un diagnostic et de déterminer quels soins sont les plus adaptés pour enfin procéder à leur mise en œuvre. Ainsi, il est courant d’avoir sous sa responsabilité des personnes âgées souffrant de perte auditive.

Les infirmiers peuvent être présents de plusieurs façons : aide à domicile dans les gestes quotidiens pour les personnes autonomes, accompagnement en maison de retraite, dispensation de soins à domicile, etc. Tous ces cas de figures sont une bonne manière de réduire l’isolement des patients mais aussi de surveiller leur audition et veiller à la bonne utilisation des appareils auditifs.

Les infirmiers constituent donc un intermédiaire entre les patients et les spécialistes de l’audition, pouvant se référer à ces derniers lors de détection de problèmes auditifs dans le but de les traiter dans les plus brefs délais.