La hausse du prix de certains médicaments en 2019 entraînera un nouveau reste à charge

Mise en ligne le 05/12/2018 à 08:54
La hausse du prix de certains médicaments en 2019 entraînera un nouveau reste à charge

Ces derniers temps, nous entendons souvent parler de la réforme « 100% Santé » qui entrera en vigueur début 2019 et deviendra entièrement effective courant 2021. Les futurs bienfaits de celle-ci sont souvent mis en avant par l’Etat, cette loi visant à faciliter l’accès aux soins dentaires, optiques et auditifs et à améliorer la prise en charge des dispositifs en lien avec ceux-ci (lunettes, prothèses dentaires, appareils auditifs). Cependant, 2019 ne nous réserve pas que des belles surprises…

Peu de personnes savent que le 1er janvier 2019 se traduira par une hausse du prix des médicaments. En effet, jusqu’à présent les honoraires de dispensation perçus par les pharmaciens étaient pris en charge par l’Assurance maladie et les mutuelles santé. Sur les 1,02 € accordés aux pharmaciens pour chaque boîte vendue, 65% du montant était remboursé par l’Assurance maladie et les 35% restants par les complémentaires.
 
A partir du mois prochain, l’honoraire de dispensation pourra différer selon le type de médicament. De ce fait, les pharmaciens pourront le revoir à la hausse, compensant ainsi davantage la baisse de leur marge causée par la diminution des prix des médicaments pris en charge. Si cela est plutôt perçu comme une bonne nouvelle par ces professionnels, du côté des patients, l’avis n’est pas le même. Pour cause, la différence d’honoraires devra être payée par eux puisqu’elle ne sera pas remboursée. Ainsi, si un pharmacien perçoit 1,65 € d’honoraires de dispensation sur un médicament, le patient devra débourser 0,63 € de sa propre poche.
 
Ce reste à charge s’explique par le fait que les mutuelles santé refusent de participer au remboursement des honoraires si les contrats des patients n’envisagent pas une prise en charge des médicaments à hauteur de 15% ou 30%. Parmi les médicaments qui devraient être concernées, nous retrouvons certains somnifères, sirops pour la toux et antispasmodiques. La liste définitive ne saurait tarder.