La prise en charge des soins liés à la médecine douce reste marginale

Mise en ligne le 18/03/2019 à 08:36
La prise en charge des soins liés à la médecine douce reste marginale

En France, le recours aux médecines alternatives s’est démocratisé. Cependant, dans la majorité des cas, les patients doivent payer les frais engendrés par ce type de soins entièrement de leur poche. Or, cette situation devrait bientôt appartenir au passé.
La prise en charge partielle des consultations et des soins en ostéopathie, acupuncture ou encore homéopathie ne saurait tarder. En effet, les Français attendent cette réforme depuis bien longtemps puisque ces pratiques naturelles sont rarement prises en charge, ne serait-ce qu’en partie, par la Sécurité sociale.

Conscientes de cet enjeu, certaines mutuelles santé proposent d’ores et déjà des remboursements partiels à leurs adhérents souhaitant souscrire ce type de garantie.

            Une participation extrêmement limitée de l’Assurance maladie

Les personnes ayant recours à la médecine douce représentent plus de 50% de la population. Bien que cela évite la prise de médicaments, le recours à ces méthodes s’avère très onéreux puisque les patients doivent débourser la totalité des frais.

Cependant, l’Assurance maladie participe quelquefois à la prise en charge de ce type de soins, sous certaines conditions contraignantes. Par exemple, le praticien consultant doit détenir un diplôme universitaire en homéopathie ou acupuncture. Or, le succès de ce type de pratiques relève plutôt du bouche-à-oreille. De plus, même si l’ensemble des conditions dictées par la Sécurité sociale sont remplies, la prise en charge demeure très basse : 30% pour les consultations homéopathiques et 70% du tarif de convention pour les séances d’ostéopathie.

            Les complémentaires se positionnent en tant que renfort

Plusieurs organismes de complémentaires santé proposent la couverture de soins liés aux médecines naturelles afin de répondre à la demande croissante de leurs patients.

Afin de savoir si votre assureur prend en charge ce type de prestations, pensez à bien vous renseigner sur les garanties existantes et leurs niveaux de remboursement. En outre, vous pouvez avoir recours à un comparateur en ligne pour consulter l’ensemble des offres présentes sur le marché et choisir celle qui convient le mieux à votre situation.