La médecine esthétique pour corriger le nez en plein essor

Mise en ligne le 30/10/2018 à 08:56
La médecine esthétique pour corriger le nez en plein essor

On découvre de plus en plus de nouvelles techniques de médecine esthétique qui évitent de subir un acte chirurgical pour corriger un défaut esthétique. Ainsi, il est désormais possible de remodeler son nez grâce à des injections d’acide hyaluronique ou de botox. On parle alors de rhinoplastie médicale.

Ces injections sont couramment utilisées pour éliminer les rides du visage mais elles permettent aussi de retoucher votre nez. L’acide hyaluronique permet de donner du volume, ses résultats sont visibles entre un an et un an et demi. La toxine botulique quant à elle permet de figer certains muscles pour des résultats visibles sur 6 mois. Il est conseillé de consulter votre médecin esthétique une fois par an pour une meilleure efficacité. 

Alors certes les résultats sont moins durables que ceux de la chirurgie esthétique mais les contraintes et les effets secondaires sont moins importants. C’est d’ailleurs ce qui rassure les clients. Si jamais les résultats obtenus ne leur conviennent pas, ils n’auront plus recours à cette technique. La chirurgie esthétique offre moins de souplesse ce qui rebute certaines personnes.

La rhinoplastie médicale ne peut évidemment corriger tous les défauts mais elle est très efficace pour éliminer une bosse sur le nez par exemple.

La consultation chez votre médecin se déroule de la manière suivante. Tout d’abord, il apprend à connaître les motivations du client. Ensuite il prend en photo le nez sous tous les angles afin de bien analyser le type de traitement à appliquer.
L’intervention à ensuite lieu dans le cabinet du médecin, sous anesthésie locale. Elle ne dure qu’une trentaine de minutes et les résultats sont visibles immédiatement après l’intervention. Il est possible de voir quelques hématomes apparaitre sur votre nez.

Le prix de ce type d’intervention dépend du type d’injection. Ainsi pour de l’acide hyaluronique, il faut compter entre 350 et 700 euros. Pour la toxine botulique, environ 400 euros.