Le lipofilling fessier rencontre un vif succès

Mise en ligne le 28/01/2019 à 08:32
Le lipofilling fessier rencontre un vif succès

La grande tendance de 2018 en termes de chirurgie esthétique, et dont le succès n’est pas prêt de diminuer, n’est autre que le lipofilling des fesses, ou Brazilian Butt Lift, popularisé par les sœurs Kardashian. Mais quèsaco ?
Le lipofilling consiste à prélever de la graisse corporelle afin de la réinjecter dans une autre partie de notre corps. Bien que cette technique puisse se réaliser sur de nombreuses parties du corps (poitrine, visage, etc.) le fessier l’emporte. Ainsi, grâce à cette technique de remodelage silouhette, les fesses deviennent plus fermes et plus bombées.

Pour ce faire, le chirurgien esthétique extrait de la graisse du corps moyennant la technique de la lipoaspiration, puis la purifie afin de la réinjecter dans la partie supérieure des fesses. Il suffit d’un maximum de 250ml de graisse par fesse pour obtenir un rendu naturel, permettant ainsi le remodelage de la silhouette.
Le lipofilling diffère donc de la liposuccion dans la mesure où cette dernière consiste simplement à enlever de la graisse, généralement au niveau de la sangle abdominale, la culotte de cheval ou encore l’intérieur des cuisses, sans la réinjecter par la suite.

Le point positif du lipofilling est qu’il s’agit d’une intervention peu lourde et invasive malgré être réalisée sous anesthésie générale. Effectuée en chirurgie ambulatoire, vous pourrez ressortir le jour même de l’opération ou, dans le pire des cas, passer une nuit à l’hôpital. De plus, le lipofilling ne laisse pas de cicatrices visibles puisqu’elles sont refermées à l’aide de fil résorbable qui se détache une fois la cicatrisation est complète.

Si cette opération comporte moins de risques que les implants fessiers, le risque de rejet est pourtant bien là. Il convient donc de bien se renseigner sur les éventuels risques liées à l’opération et de choisir un bon plasticien avant de passer à l’action.