Comment les réseaux de soins vont s'adapter au RAC 0 ?

Mise en ligne le 26/12/2018 à 08:51
Comment les réseaux de soins vont s'adapter au RAC 0 ?

L’arrivée du RAC 0 prévue pour 2020 représente un véritable changement dans le système de soins français. Ainsi, tous les acteurs vont devoir s’adapter à cette réforme. Les réseaux de soins des organismes de complémentaire pourraient être en danger. En effet les OCAM font parti des financeurs principaux de la réforme pourtant les discussions concernant le RAC 0 n’ont pas pris suffisamment en compte la situation de ces OCAM. Ces acteurs craignent alors une « perte de visibilité et de sens », estime Laurent Borella, directeur général de Kalivia. Tous les secteurs du RAC 0 sont concernés par ce risque mais le secteur optique devrait être partiellement épargné. En effet le pourcentage d’achat de lunettes compris dans l’offre du RAC 0 ne devrait atteindre que 10%. Cela ne représente donc pas un changement conséquent pour les OCAM. 

Le rôle des réseaux de soins pourrait alors se transformer. En effet d’après les OCAM, la réforme 100% santé ne précisé que très légèrement et de manière peu claire, le niveau de qualité des équipements. Les réseaux de soins devront alors assurer une qualité satisfaisante pour les patients. Pourtant le niveau de remboursements des lunettes, compris dans l’offre du RAC 0 atteint jusqu’à 950 euros. Il s’agit d’un équipement moyenne gamme donc assurant une qualité satisfaisante pour une grande majorité de patients.

En revanche, la menace pourrait être bien plus grande pour les réseaux de soins du secteur dentaire. Ces derniers restent « peu développés » selon un rapport de l’IGAS.

Pour faire face à ce changement législatif, les réseaux de soins devront se développés et se diversifier.